A 82 ans, cette Japonaise est la doyenne des codeuses

Masako Wakamiya est la développeuse la plus âgée du monde. Elle a créé un jeu adapté aux personnes âgées et basé sur des symboles de la culture japonaise. Elle ne passe pas inaperçu dans un milieu dominé par la jeunesse. Elle a même rencontré Tim Cook, le PDG d’Apple.

Il n’est jamais trop tard pour apprendre à se servir d’un ordinateur. Masako Wakamiya, 82 ans, ne dira pas le contraire. Cette Japonaise est la développeuse du jeu mobile Hinadan, destiné aux personnes âgées. Depuis sa sortie l’année dernière, il a été téléchargé plus de 53000 fois et est noté cinq étoiles sur l’App Store.

Le jeu est devenu particulièrement populaire auprès des femmes âgées, qui aiment jouer avec leurs petits-enfants. Un petit succès pour cette octogénaire qui ne compte pas s’arrêter là pour autant. Elle prépare les versions anglaise, chinoise et peut-être française de son jeu.

Un jeu adapté aux personnes âgées

Hinadan s’inspire du festival traditionnel japonais Hina matsuri, une fête consacrée aux petites filles. Les joueurs doivent placer correctement douze poupées sur des tables, qui représentent la Cour impériale de l’époque Heian. Masako Wakamiya a pris en compte les difficultés que peuvent avoir les personnes âgées pour bouger les doigts, voir et entendre correctement. Pour ne pas stresser les joueurs, elle a choisi de ne pas imposer de limite de temps.

« Les personnes âgées ont tendance à être déprimées à mesure qu’elles vieillissent, parce qu’elles perdent des membres de leur famille », a expliqué Masako Wakamiya à l’AARP, une ONG américaine qui s’adresse aux personnes de 50 ans et plus.

Tim Cook lui rend hommage

Cette mamie codeuse ne passe pas inaperçu dans un milieu dominé par la jeunesse. L’âge moyen des employés de Facebook et Apple est de 29 et 31 ans. Pendant la Worldwide Developers Conference d’Apple en juin 2107, Tim Cook, le PDG de la firme à la pomme, l’a même surnommée « la plus vieille développeuse d’application au monde ».

L’année dernière, le gouvernement japonais l’a nommée à la tête d’un comité spécial sur le vieillissement et le mois dernier, elle a participé à une conférence au siège social des Nations Unies à New York, intitulée « Why Are Digital Skills Critical for Older Persons » (Pourquoi les compétences digitales pour les personnes âgées sont-elles cruciales ?). Masako Wakamiya est désormais impatiente de développer d’autres applications. Une source d’inspiration pour ceux qui ne savent pas comment s’occuper une fois à la retraite.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *