Allemagne: Ce que l’on sait de l’attaque à la camionnette à Münster Allemagne: Ce que l’on sait de l’attaque à la camionnette à Münster

Un Allemand de 48 ans a tué deux personnes samedi à Münster en fonçant avec une camionnette sur des clients assis à une terrasse. Il s’est ensuite donné la mort.

Les autorités écartent pour le moment la piste d’un attentat islamiste après qu’une camionnette-bélier a foncé samedi sur des clients d’une terrasse de café-restaurant en Allemagne, tuant deux personnes, mais de nombreuses zones d’ombre demeurent. Le point sur ce que l’on sait.

Que s’est-il passé ?

À 15h27, une camionnette a foncé sur les clients assis en terrasse et le personnel d’un café-restaurant dans un quartier touristique de la ville de Münster, dans le nord-ouest de l’Allemagne. Deux personnes ont été tuées. Il s’agit des serveurs de l’établissement, le « Grosser Kiepenkerl », selon les médias allemands.

Vingt personnes ont été blessées, dont « une dizaine grièvement », selon le ministre régional de l’Intérieur Herbert Reul. Le conducteur a stoppé son véhicule juste après avoir renversé les clients et s’est donné la mort à l’intérieur avec une arme à feu, selon la police.

Qui était le conducteur ?

Il s’agit d’ »un Allemand et non d’un réfugié comme on le colporte partout », a souligné le ministre de l’Intérieur. Selon plusieurs médias allemands, l’homme d’environ 48 ans souffrait de troubles psychologiques. Il avait déjà commis une tentative de suicide et avait clamé récemment son intention de recommencer en le faisant de manière spectaculaire, selon des chaînes de télévision.

Selon divers médias, l’homme avait eu un passé de petit délinquant et de trafiquant de drogue. Il était aujourd’hui designer en produits industriels et connaissait des difficultés professionnelles. La chaîne ZDF affirme aussi qu’il avait des liens avec les milieux d’extrême droite et le Spiegel qu’un fusil d’assaut a été découvert dans son appartement de Münster, non loin du lieu du drame.

Les enquêteurs ont aussi trouvé un « objet suspect » dans sa camionnette. Selon le quotidien Die Welt, il s’agit d’un pistolet relié à un fil conduisant sous le tapis de sol. La police redoute un piège à l’explosif et a dépêché des experts en déminage sur place.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *