Annulation hausse : Les cimenteries déclarent la guerre à l’Etat

La décision prise par l’Etat du Sénégal de faire annuler la hausse de 5000 francs CFA ne passe pas chez les cimenteries. Des entreprises n’excluent pas d’attaquer l’arrêté du ministre du Commerce devant la Cour suprême. Selon la Rfm, qui donne l’information, ces cimenteries accusent l’Etat d’avoir introduit une nouvelle taxe dite Cspc (Contribution spéciale sur les produits des mines et carrières) depuis l’année dernière. Ce, en plus d’une taxe de 3000 francs CFA opérée sur la tonne de ciment. Des hausses qui leur causent, chiffrent les cimentiers, huit milliards de francs CFA de pertes chaque année.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *