Arame Thioye : « J’ai été victime de mes formes généreuses »

La chanteuse Arame Thioye a levé le voile sur les raisons qui l’ont poussée à s’exiler pendant 5 ans aux États-Unis. Certes, elle voulait se concentrer sur son mariage avec un immigré qui vit depuis 30 ans au pays de l’Oncle Sam, mais elle souhaitait en même temps s’éloigner de la pression due à son… physique plantureux.

«Il y avait beaucoup de bruit autour de moi. Je ne comprenais pas cet acharnement, confie Arame Thioye dans un entretien avec Vox Populi. Chaque fois c’est des photos qui mettent en évidence mon physique. C’était difficile de se lever sans entendre ou voir quelque chose de négatif sur Arame. Pourtant, je n’ai rien fait. Sinon que j’ai été victime de mes formes généreuses.»

Davantage qu’elle, ses proches souffraient de cette situation. L’exil semblait la seule issue. «Ma famille n’en pouvait plus, souffle-t-elle aujourd’hui. La pression et l’acharnement étaient trop forts. C’est pourquoi j’ai décidé de faire une pause qui a coïncidé heureusement avec l’arrivée d’un bon mari.»

Cette parenthèse est fermée. Arame Thioye affirme être définitivement rentrée au Sénégal pour redonner de l’élan à sa carrière musicale.

«Pour les fans, je suis revenue avec un beau bébé», annonce-t-elle pour parler de son prochain album : un «9 titres intitulé ‘Émergence’», qui marie afrobeat, sonorités cap-verdiennes et soft musique. «Il n’y a que trois titres mbalax», précise-t-elle.

data-cke-saved-src=

data-cke-saved-src=

data-cke-saved-src=

data-cke-saved-src=

data-cke-saved-src=

data-cke-saved-src=

data-cke-saved-src=

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *