Budget-2018 : Amadou Bâ demande une rallonge de 65.5 milliards

Amadou Bâ est à l’Assemblée nationale, ce vendredi. Le ministre des Finances et du Plan s’explique sur le projet de loi n° 22/2018, portant loi de finances rectificative pour l’année 2018.

Pour l’année en cours, « une loi de finances rectificative s’impose, eu égard à l’environnement économique international changeant, entrainant l’évolution de certains facteurs socio-économiques et la survenue de certains évènements à fort impact sur l’équilibre budgétaire global », explique le document du ministère des Finances.

La loi de finance initiale 2018 a été préparée sur la base d’un prix du baril de pétrole estimé à 54 dollars et un taux de change fixé à 606 FCFA pour le dollar américain.

Toutefois, fait remarquer le document, « le monde fait face à une situation géographique internationale qui a entrainé une hausse du prix du baril de pétrole qui avoisine la barre des 75 dollars américain ».

Cette situation aurait du avoir pour conséquence au Sénégal, la révision à la hausse du prix du carburant à la pompe et de celui de l’électricité consommée par les ménagers et les entreprises de production.

Ledit projet de loi de finances rectificative pour l’année 2018, est arrêté à 3774.4 milliards contre 3709.9 milliards prévu par la loi de finance 2018. Soit une hausse de 65.6 milliards en valeur absolue et de 1.7% en valeur relative.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *