Enseignement Supérieur privé : Les étudiants réclament une audience avec le chef de l’Etat

Les 16 milliards defrancs CFAquele Collectif desétablissements privés supérieurs du Sénégal réclame à l’Etat du Sénégal n’est que l’arbre qui cache la forêt, selon les étudiants orientés dans les universités privées.

Ces apprenants, menacés d’exclusion par leurs écoles, ont tenu hier un sit-in devant les locaux du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation. Ils ont envahi, tôt le matin, le siège de leur ministre de tutelle. Leur objectif, c’est d’exprimer la colère qui les anime depuis quelques jours.

Il n’y a pas eu une grande mobilisation certes, mais la détermination était au rendez-vous. La cinquantaine d’étudiants qui a pris part à la manifestation ne s’est pas fait prier pour lister ses doléances. Qu’il suffise de citer le report de l’examen du BTS, l’augmentation du quota en Master, la modernisation de la régie de paiement des bourses etc. Pour la satisfaction de leurs revendications, ces étudiants ont ainsi décidé de se faire entendre avant leur exclusion.

D’ailleurs, le chargé de la communication de la Coordination des étudiants orientés dans les universités privées (CEOUP), Zakaria Niasse, exige une audience avec le Chef de l’Etat. ‘’Nous voulons que le président de la République nous reçoive. Ces problèmes dépassent le ministère de l’Enseignement supérieur, de la recherche et de l’Innovation et ses démembrements.

Nous avons respecté toutes les procédures de négociations mais le ministre Mary Teuw Niane n’a pas pu régler nos difficultés.Nous ne voulons plus d’intermédiaire’’, a-t-il indiqué. Sa camarade Aïda Pouye de poursuivre en affirmant qu’il y a une inégalité dans le traitement des étudiants du privé et ceux du public. ‘’Nous ne sommes pas bien traités. Nous n’avons pas une prise en charge médicale. Nous n’avons pas non plus accès au logement‘’, regrette-t-elle.

Interpellé sur la question, le Secrétaire du ministre de l’Enseignement supérieur, Malick Sow, a donné des assurances aux étudiants. ‘’Le ministère de l’Enseignement supérieur doit 16 milliards aux Etablissements privés supérieurs. L’Etat a déjà payé les 5 milliards pour l’année universitaire 2015-2016. Il reste un complément de 5 milliards pour l’année 2016-2017 et la couverture de 2017-2018. On a fait la requête auprès du ministre de l’Economie, des Finances et du Plan.

Le ministre va rencontrer le Collectif des écoles privées. Nous travaillons également avec le ministère de la Santé et de l’Action sociale et la Direction générale de la Couverture maladie universelle pour leur prise en charge médicale’’, a déclaré M. Sow. Sur sa lancée, ce dernier estime que le décalage de l’examen du Brevet de technicien supérieur n’est pas du ressort de son ministère. ‘’Cela relève de la compétence du ministère de la Formation professionnelle.

Cette structure va répondre à cette interpellation dans les prochains jours.’’ Quid des bourses des étudiants orientés dans les écoles privées? ‘’Les modalités de paiement seront améliorées par la direction des bourses. Le problème, c’est que ces étudiants ne disposent pas de cartes Gab. C’est très difficile de les payer par le système de billetage ’’, a tenu à éclairer le Secrétaire du ministre de l’Enseignement supérieur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *