Guinée : « Le Tribunal qui va juger Dadis et cie sera indépendant… » (Justice) | Africa Guinee

CONAKRY-Faut-il craindre une influence de l’occident dans le jugement du dossier des massacres du 28 septembre 2009 ? Après la création du comité de pilotagechargé de l’organisation du procès, l’avocat de Moussa Dadis Camara, inculpé dans cette affaire a soulevé une inquiétude.  Maître Jocamey Haba craint que l’implication d’éléments extérieurs dans la préparation du procès n’influence la justice.

« L’intervention de l’Union Européenne en sa qualité de membre du comité de pilotage est une violation de l’indépendance de cette justice (…). S’il y a l’UE et l’ONU pour donner des avis et de l’argent, encore une fois je répète que tout porte à croire que ces occidentaux veulent déjà influencer ce procès qui devrait rester un procès entre des guinéens », s’est inquiété l’avocat de l’ex-chef de la junte dans une récente interview accordée à notre rédaction.

Des appréhensions non-fondées, répond une source proche du parquet qui a apporté des clarifications. « Les appréhensions de l’avocat de Dadis ne se justifient aucunement. Le tribunal n’aura même pas à rencontrer un représentant de l’Union Européenne ou des Nations Unies. Le Tribunal sera indépendant. A aucun moment il ne recevra des orientations sinon ce serait très grave. D’ailleurs ce n’est pas possible », précise cette source.

Le dossier du 28 septembre 2009 est entré dans sa vitesse de croisière avec le renvoi de douze personnes devant le tribunal criminel pour être jugées. Le ministre guinéen de la Justice a pris il y a quelques semaines un arrêté créant un comité de pilotage pour l’organisation du procès dont la date n’est pas encore fixée.

Le comité de pilotage va s’occuper de la préparation matérielle du procès (identification du site où se tiendra le procès, la sécurité, les indemnités à payer). Il ne fera que gérer le côté logistique du procès, résume notre informateur, qui précise que la gestion technique sera faite en toute souveraineté par le tribunal criminel.

« Aucun magistrat de ce tribunal, même le ministère public ne recevra d’instruction de ce comité de pilotage. Le tribunal criminel qui va juger l’affaire Dadis et les autres sera indépendant conformément à la législation. Le comité de pilotage ne s’occupera que de la gestion matérielle du procès », clarifie notre source.

afriquemidi

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *