Jérusalem : Messi au coeur de tensions géopolitiques entre Palestiniens et Israéliens

Il s’agit du dernier match de préparation de l’Argentine, dont Messi est le capitaine, avant la Coupe du monde.

Lionel Messi, objet de tensions géopolitiques. Le président de la Fédération palestinienne de football a demandé dimanche au prodige argentin de ne pas participer samedi à Jérusalem au match amical de l’Argentine contre Israël, appelant à « brûler » ses maillots s’il jouait.

Il s’agit du dernier match de préparation de l’Argentine, dont Messi est le capitaine, avant la Coupe du monde en Russie.

« Messi est un symbole de paix et d’amour, nous lui demandons de ne pas participer au blanchiment des crimes de l’occupation » israélienne, a affirmé à des journalistes le président de la Fédération palestinienne, Jibril Rajoub.

« Nous leur demandons à tous de brûler leurs maillots »

Jibril Rajoub a indiqué avoir remis dimanche au représentant de l’Argentine à Ramallah, en Cisjordanie occupée, une lettre en ce sens adressée au gouvernement et à la Fédération argentins.

« Nous allons lancer une campagne contre la Fédération argentine, en visant personnellement (Lionel) Messi qui compte des dizaines de millions de fans dans les pays arabes et musulmans », a également dit Jibril Rahjoub aux journalistes.

« Nous leur demandons à tous de brûler leurs maillots à son nom et les posters de lui ».

« D’une rencontre sportive, ce match est devenu un outil politique, le gouvernement israélien tentant de lui conférer une portée politique en insistant pour qu’il se déroule à Jérusalem », a-t-il expliqué.

20.000 places en 20 minutes

Le ministère israélien des Sports n’a pas réagi dans l’immédiat.

Fin mai, la société qui commercialise les billets pour ce match amical avait annoncé avoir vendu en 20 minutes les 20.000 places disponibles au grand public. Le stade Teddy de Jérusalem a une capacité d’environ 31.000 places.

Le statut de Jérusalem est l’une des questions les plus épineuses dans le cadre d’un règlement du conflit israélo-palestinien.

Israël s’est emparé de Jérusalem-Est en 1967 et l’a annexé, déclarant en 1980 toute la ville comme sa capitale « éternelle » et « indivisible ». Cette annexion n’a jamais été reconnue par la communauté internationale, qui considère la partie orientale de Jérusalem comme territoire occupé. Les Palestiniens la revendiquent comme la capitale de l’Etat auquel ils aspirent.

La sélection argentine, actuellement en stage à Barcelone (Espagne), affrontera l’Islande lors de son premier match du Mondial, le 16 juin. Dans le groupe D, elle jouera ensuite contre la Croatie puis le Nigeria.

AFP

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *