La Cojer sonne la riposte

La Convergence des jeunesses républicaines (Cojer) de l’Apr considère la marche de l’opposition comme une «tentative de déstabilisation orchestrée». Pour répondre à cette claque, il ne s’agira pas de tendre l’autre joue, mais de riposter.

«Ces responsables assoiffés de pouvoir vivent sans doute sur une autre planète que la nôtre, égratignent Thérèse Faye Diouf, coordonnatrice de la Cojer, et ses camarades, qui étaient face à la presse ce vendredi. Sinon comment comprendre leur attitude antirépublicaine ? Ils cherchent au quotidien à noircir la gouvernance de son Excellence Monsieur Macky Sall, président de la République du Sénégal. Et, à ternir l’image de notre nation.»

Thérèse Faye d’ajouter : «Concernant le cas des prédateurs éhontés de nos deniers publics, en l’occurrence Karim Wade et Khalifa Sall, chacun s’est déjà fait son opinion. Doit-on accepter de remettre la victime ‘Sunugal’ entre les mains de Wade-fils ? C’est une question que nous posons. La réponse est connue d’avance car la morale et l’éthique disent non.»

La Coordonnatrice de la Cojer minimise la décision de la Cedeao en faveur de Khalifa Sall. Elle prédit : «Le Sénégal a ses juridictions qui sont autonomes et quel que soit l’avis de la Cedeao, cela ne peut freiner (leur) autonomie. Et, pour la suite de ce dossier, le droit sera dit.»

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *