Le Procureur corse le dossier de Assane DIOUF

Assane Diouf doit-il craindre une nouvelle inculpation ? Dans tous les cas, les choses se corsent pour « l’insulteur du net ». Le journal Libération révèle qu’il sera extrait de prison ce vendredi 6 avril, pour être interrogé par le Doyen des juges sur un ensemble de faits visés par le parquet.

En effet, le ministère public a adressé un supplétif dans ce sens au magistrat-instructeur, pour demander l’audition d’Assane Diouf par rapport à une série de vidéos incendiaires qui avaient fait sensation sur les réseaux sociaux et dans lesquelles, il tenait des propos discourtois.

En clair, le parquet a étendu le champ de l’information judiciaire qui ne concernait jusque-là, que les propos outrageants tenus par Assane Diouf contre le porte-parole du Khalife général des mourides, Serigne Bass Abdou Khadre Mbacké. C’est dire qu’Assane Diouf est dans de beaux draps d’autant qu’au-delà des risques d’une nouvelles inculpation, il est qui sûr que le parquet cherche avant tout à caractériser les délits pour lesquels le mis en cause présumé a été écroué.

Ce développement intervient après l’audition dans le fond de Assane Diouf qui, face au Doyen des juges, avait assumé l’ensemble de ses propos. Par la suite, son conseil Me El Hadji Diouf, avait déposé une demande de mise en liberté provisoire rejetée par le parquet et le juge d’instruction. L’appel est pendant devant la Chambre d’accusation, qui avait été déjà saisie d’une demande similaire déposée avant l’interrogatoire dans le fond d’Assane Diouf.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *