Mansour Elimane Kane et le Pétrole

M. Mansour Elimane Kane, ministre du Pétrole et des Energies,

« En mai 2017, au même moment que l’obtention de Rufisque offshore profond, Total a obtenu des autorités sénégalaises de mener des études sur l’offshore très profond, conduisant à l’octroi automatique d’un futur permis dans ses profondeurs. Cet accord appelé UDO (pour ultra deep offshore) a permis à l’Etat sénégalais d’engranger un bonus de 10 millions $. » Voici ce que j’ai lu dans un journal anglophone spécialisé, Africa Energy Intelligence, dans sa parution n° 814 du 03/04/2018.

En clair, Monsieur le ministre, Total n’a pas bénéficié que de Rufisque Offshore profond (aux prix ridicules de 5 000 000 de dollars comme bonus de signature et 90 millions pour l’achat de 90% du permis), elle a pris une sérieuse option pour obtenir un autre permis. Après avoir pris le profond à vil prix, la major française va s’accaparer du très profond, à un prix inférieur de moitié à celui versé par ExxonMobil à la Mauritanie. C’est peut-être en raison de ces scandaleuses dispositions, et d’autres du même type, que le gouvernement du Sénégal s’obstine à refuser de publier le contrat qui le lie à Total.

Monsieur le ministre, je ne vous demanderai plus de m’en donner copie. Je vais continuer à puiser dans toutes les sources crédibles pour dire aux Sénégalais ce qu’ils ont le droit de savoir et qu’on leur cache dans la gestion de leurs pétrole et gaz.

A bientôt pour de nouvelles révélations !

Je vous réitère mon respect pour votre rang dans la République et vous prie de recevoir, M. le ministre, mes salutations respectueuses.

Cheikh Yérim Seck

2 pensées sur “Mansour Elimane Kane et le Pétrole

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *