Me Mbaye Guèye : « Ce qui est gênant dans l’affaire Cheikh Béthio… »

Le Bâtonnier de l’Ordre des avocats, Me Mbaye Guèye, ne comprend pas le retard de la tenue du procès de l’affaire Médinatoul Salam. Dans un entretien avec L’Observateur, il estime que ce dossier « doit être jugé ». « Un point un trait », clôt-il.

L’avocat argumente : « L’instruction du dossier a été clôturée. Le juge qui a mené l’instruction à Thiès a même été affecté à Dakar. Le dossier a été clôturé et les accusés renvoyés devant la Chambre criminelle depuis plusieurs années. Ce qui est très gênant dans ce dossier, c’est qu’on ne juge pas les faits et on maintient de jeunes Sénégalais en prison. (…) C’est extrêmement grave. »

Me Guèye de marteler : « Leur détention ne se justifie plus ! Parce que le provisoire s’arrête avec la clôture de l’information. (Je veux) connaître le régime juridique qui régit ces jeunes mis en prison. Le juge d’instruction a clôturé l’information, a renvoyé, mais le parquet n’enrôle pas. »

Le Bâtonnier d’interroger : « Quel est le régime juridique qui gère la période allant de la clôture de l’information à l’enrôlement du dossier et à la saisine de la Chambre criminelle ? Sont-ils  toujours en détention provisoire ? Ce cas me préoccupe. Non pas parce que j’ai envie qu’une personne ou une autre aille en prison ou soit sanctionnée, mais parce que ceux qui sont en prison sont des Sénégalais comme les autres et qu’ils ont droit à ce que justice leur soit rendue. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *