Meurtre du Français Chritian Livny : Comment la Dic a fait tomber ses bourreaux

Les 7 agresseurs qui ont tué froidement tué le Français Christian Livny  à son domicile à Ndangane Sambou sont tombés. Moins d’un mois après ce meurtre, la Division des investigations criminelles, réputée pour sa dextérité, a mis la lumière sur cette affaire. Nos confrères du journal  les Echos affirment que le meurtre du ressortissant Français, âgé de 60 ans, qui avait ouvert un bar-restaurant appelé le « cocotier », a été orchestré par un informaticien répondant au nom de L.S.Sène. Cerveau présumé de l’opération, le jeune informaticien connu de tous à Ndangane Sambou, ainsi que ses six (6) présumés complices qui sont des employés du défunt ont été inculpés hier et placés sous mandat de dépôt à la prison de Fatick. Les prouesses de la DIC pour élucider cette affaire ont porté leurs fruits. Les limiers ont d’abord pisté le téléphone du défunt et repèrent le nom de Céline. Une serveuse qui roucoulerait avec la victime. Cuisinée à fond, Céline a reconnu avoir entretenu des relations avec Christian mais nie toute implication dans le meurtre. Seulement elle sera perdue par ses derniers contacts téléphoniques avec l’informaticien. Ce dernier fut à son tour cuisiné et mis au courant des contacts téléphoniques avant le meurtre. C’est ainsi qu’il avoua son forfait sans détour. Le mobile du crime était simplement le vol des 14 millions du Français. Au final, tout ce beau monde a été placé en détention à Fatick.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *