Mission du BIE en Russie : Le Dr Malick Diop parmi les 4 inspecteurs de 170 pays.

C’est autour d’une table qui a réuni le président de la Fédération de la Russie , des membres de son entourage ainsi que les quatre  inspecteurs  du bureau international des expositions représentant 170 délégués mandatés par leur  pays, que l’audition de Poutine s’est tenue  . Il s’agit du Sénégal, de Saint Marin, de l’Espagne et de la Corée du Sud. Le directeur de l’ASEPEX, le Dr  Malick  Diop qui représente le continent africain dans ce cercle des inspecteurs, revient sur le bien fondé de ces missions d’inspection qui selon lui, est un exercice soumis aux  dirigeants  des pays qui postulent pour  l’organisation des expositions  universelles.  Ce face à face entre les inspecteurs du BIE et le président de la Fédération de la Russie a tout son sens. Il s’agit pour Vladimir Poutine de défendre  à son tour, la candidature officielle  de son pays à la suite du Sénat et de l’Assemblée Nationale. Les expositions universelles  ont une portée économique incommensurable si l’on en -croit l’inspecteur au bureau international des expositions. Elles constituent à la limite une vitrine économique pour un pays. Vladimir Poutine qui s’est fait l’avocat de son pays déclare que la Russie est prête à allouer 500 hectares supplémentaires si la fédération qu’elle dirige est choisie comme organisatrice de ce grand rendez-vous commercial. La participation du Sénégal à ce rendez-vous international est organisé par l’ASEPEX. L’agence fixe de prime abord  les normes et modalités à respecter. Les conclusions de ces auditions seront présentées le 14 juin lors de l’assemblée générale du bureau international des expositions. C’est par la suite que les 170 délégués représentant leurs différents pays vont choisir le pays devant organiser  l’exposition universelle après celles de 2020 prévues à Dubaï aux Émirats arabes.
Dakaractu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *