RÉPLIQUE DES AMIS DE MAME MBAYE NIANG SUITE AUX ATTAQUES DE LA CONVENTION DES JEUNES DE AMADOU BA

  • Amadou BA ? Leader politique, quel dommage pour le Sénégal !!!

L’argent ne peut pas tout acheter.
Quoi de plus aisé que de démontrer, sur quelques lignes, que c’est à la
limite, une lapalissade de dire que Amadou BA ne constitue guère un bon
commandant politique encore moins un modèle à offrir en exemple à la
jeunesse sénégalaise.
Amadou, bas, vous l’êtes, car la valeur la plus partagée au Sénégal est
le « ngor ».
Ou est votre ami intime Tahibou NDIAYE ? Avez vous pensé à un seul
instant être à ses cotés pendant sa descente aux enfers ? Ou ne serait
ce que compatir ? Non vous l’avez sacrifié sous l’autel de votre propre
promotion violant ainsi le code d’honneur des bons amis « on marche
ensemble on crève ensemble ». Mais hélas pour vous c’est « on marche
pour moi tu crèves et j’avance ». Cela ne nous surprend pas puisque que
vous êtes maitre en trahison abyssale. Vous avez renié votre plus grand
bienfaiteur le Président Wade, vos compagnons du PDS pourquoi le
Président Macky Sall ferait il exception ? Déjà vous mimez les allures
d’un Président (sécurité rapprochée, aide de camps mais « yaw fo
tothieu»). Voilà quelqu’un qui lors des dernières élections législatives ou il
a été désigné tête de liste de Dakar, a perdu dans son propre bureau de
vote, son centre et dans son arrondissement (les Parcelles Assainies la
seule commune sur les 19 ou il a battu campagne d’ailleurs) avant
d’entretenir les boîtes de résonnance qui crient urbi et orbi qu’il a gagné alors qu’il n’en était absolument rien. N’eût été l’implication de toutes les
forces vives de l’APR, dans les vraies communes à enjeux Mermoz, Grand Yoff …Dakar serait perdu. Et vous osez vous voir successeur de
Macky Sall. Cette obsession qui vous pousse à conspirer contre tout
éventuel entrave d’abord Mary Teuw NIANE ensuite Abdoulaye Diouf
SARR à qui vous devez la victoire de Dakar et enfin Mame Mbaye
NIANG.
Amadou comprenez que la fortune ne peut pas acheter les Sénégalais
mais pourrait détourner des contributions de certaines personnes qui se
réclament de la société civile mais en réalité sont reconverties en
mercantilistes.
Excusez moi, ça c’était sec comme les propos de Birahim SECK sur
l’affaire dite PRODAC. Ohh Birahim même si des médiocres de la trempe
de Omar Faye « leundeumeul askan wi » vous font ombrage ces temps
ci, ce n’est pas pour autant que vous devriez faire du « kébétu ».
Dans ses délires sur Facebook en date du 13 et 20 juin 2018 et plus
récemment le 5 aout, monsieur Seck a tenté de disséquer l’affaire dite
PRODAC en essayant de situer les responsabilités des différents
acteurs. Quelle maladresse et/ou incompétence de M. Seck !!!Et
pourtant, à chaque fois que de besoin, il s’empresse d’étaler son
« expertise » en matière de passation des marchés publics. En réalité, il
n’en est pas un, et surtout se comporte comme un mercenaire en menant
un combat qui n’est pas le sien. Suivez mon regard.
Quelle mauvaise foi que de vouloir comparer l’affaire dite de la caisse
d’avance à celle du PRODAC. Je rappelle à monsieur Seck (preuve de
ses limites en droit pour ne pas le qualifier de nullard) qu’en escroquerie,
il faut au moins un élément matériel (manœuvre frauduleuse) et un élément moral (intention). Or, le ministre Mame Mbaye Niang a signé des
documents authentiques (contrat autorisé par l’Armp et la DCMP et
approuvé par le Ministre des Finances). Aucun faux, pas d’usage de faux
ni de « soul bouki soulli boukki », l’exercice favori de certains autres que je
me garde de nommer pour l’instant. Monsieur Seck, vous savez
pertinemment que pour les marchés de travaux, l’ordre de service de
démarrage équivaut à une notification qui n’est rien d’autre qu’informer le
bénéficiaire que le contrat est régulier conformément aux dispositions de
l’article 86 du Code des marchés publics.
Birahim, rassurezmoi que c’est un lapsus et que vous savez qu’un
ministère fonctionnel ne peut signer unilatéralement un accord de
financement avec un bailleur.
Pour nous permettre nous rares followers de votre page Facebook de
vous comprendre, je vous invite à être cohérent. Car vous ne pouvez pas
nous dire dans votre contribution du 13 juin que : « d’emblée, il y’a lieu de
préciser que le bailleur LOCAFRIQUE et les Coordonnateurs du
PRODAC sont les principaux responsables de cette trahison » puis
revenir nous dire le 5 aout que « Monsieur le Ministre Mame Mbaye Kan
NIANG vous avez gravement fauté « et qu’il est maintenant le
responsable de ce scandale en pacotille savamment orchestré.
Bon s’il a fauté, vous vous avez péché pour avoir fait du « wax waxet ». Qu’en est il du Ministre des finances signataire de la convention de
financement et approbateur du contrat technique ? Birahim, un peu de
sérieux tamitttttttttttttttt.
Bref, j’arrête de vous lire le temps que vous retrouviez votre esprit et
mettez de l’ordre dans vos idées car je suis sidéré de votre acharnement
ciblé sur Monsieur Mame Mbaye Niang alors qu’en tant que représentant du forum civil vous restez aphone sur beaucoup de sujets notamment le
manque d’eau et plus récemment l’affaire Bamba Dieye.
J’ai été désagréablement touché par la contribution signée par un certain
Ibrahima Mbaye de la convention des jeunes d’Amadou BA (à quel titre
d’ailleurs Amadou Ba aurait il une convention de jeunes ?).
Je suis indigné de voir un jeune aussi ignare et impudent. Normal, vous
me direz que quand on est ignorant, on devient audacieux et on fait des
déclarations à l’emportepièce. C’est exactement son cas. Cependant,
pour peu qu’on soit doté de raison, pas même besoin d’être intelligent, on
doit savoir que la comparaison ne peut nullement être établie entre
Amadou BA et Mame Mbaye NIANG.
En vérité, Ibrahima Mbaye m’inspire plus pitié qu’autre chose. Son
mentor l’aurait certainement supplié de ne jamais publier de telles
maladresses, s’il en était informé.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *