Trump « félicite » Poutine après sa prestation de serment

Donald Trump a félicité son homologue russe reconduit dans ses fonctions lors d’une cérémonie d’investiture ce lundi.

Le président américainDonald Trump « félicite » son homologue russe Vladimir Poutine pour son investiture lundi, selon la Maison-Blanche qui souligne cependant l’importance du droit à manifester pacifiquement après les 1.600 arrestations ayant précédé la cérémonie, dont celle du principal opposant au Kremlin Alexeï Navalny. « Tout d’abord, le président le félicite et a hâte de parvenir à un moment où nous pourrons avoir une bonne relation avec la Russie », a déclaré la porte-parole de la Maison-Blanche, Sarah Sanders à propos de Vladimir Poutine qui a prêté serment pour un quatrième mandat à la présidence.

L’ombre de la Russie

« Toutefois les États-Unis estiment que tout le monde a le droit d’être entendu et de se rassembler pacifiquement », a-t-elle ajouté. Donald Trump avait été critiqué aux États-Unis en mars pour avoir appelé Vladimir Poutine afin de le féliciter de sa réélection, dans un climat particulièrement tendu entre les puissances occidentales et Moscou, accusée d’être responsable de l’empoisonnement au Royaume-Uni de l’ex-espion russe Sergueï Skripal.

L’ombre de la Russie surplombe la présidence de Donald Trump depuis son arrivée à la Maison-Blanche en janvier 2017, avec l’enquête sur des soupçons de collusion entre son équipe de campagne et le Kremlin avant son élection en novembre 2016. En campagne, l’homme d’affaires avait promis un rapprochement avec Vladimir Poutine.

Mais l’administration Trump a lancé en mars « la plus importante expulsion » de diplomates russe de l’Histoire, lors de représailles coordonnées inédites entre les puissances occidentales après l’empoissonnement de Sergueï Skripal et de sa fille. Plus tôt en mars, l’administration Trump avait déjà annoncé une série de sanctions contre des individus et des entités russes en réponse à l’ingérence de Moscou dans l’élection présidentielle américaine de 2016 et à plusieurs cyberattaques.

En Russie, la cérémonie d’investiture du président a été précédée par une série de manifestations anti-Poutine organisées samedi dans tout le pays à l’appel d’Alexeï Navalny, qui ont débouché sur quelque 1.600 arrestations dont celle d’Alexeï Navalny.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *