A Gaza, Israël utilise des drones pour lancer des grenades lacrymogènes

C’est quasiment une première. Israël a eu recours à des drones, ce vendredi, pour lancer des grenades lacrymogènes sur des manifestants palestiniens dans la bande de Gaza. Les engins volants ont contribué à disperser les manifestants de la « Grande marche du retour » – les affrontements avec l’armée israélienne ont fait au moins 15 morts côté palestinien, cette journée devenant l’une des plus meurtrières de ces dernières années à Gaza.Un correspondant de l’AFP a pu voir un drone lâcher une dizaine de grenades lacrymogènes sur des manifestants. Lâchées d’une hauteur de 10 à 20 mètres, leur chute a fait plusieurs blessés parmi les manifestants.

Micky Rosenfeld, porte-parole de la police israélienne, assume l’usage de drones, qu’il présente comme une innovation récente.

« Elle a été utilisée il y a quelques semaines autour de la bande de Gaza et elle est également utilisée aujourd’hui pour empêcher que les manifestants ne s’approchent » de la frontière avec Israël, a-t-il expliqué. « Il s’agit d’un mini-drone qui peut survoler certaines zones et lâcher des lacrymogènes dans des secteurs où l’on ne veut pas de manifestants. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *