Affaire Skripal : Moscou expulse 60 diplomates américains, ferme le consulat américain à Saint-Pétersbourg

La Russie va expulser 60 diplomates américains et fermer le consulat des États-Unis à Saint-Pétersbourg dans le cadre de l’affaire Skripal. Washington affirme se réserver le droit de riposter.

C’est la réponse du berger à la bergère. Après l’annonce d’expulsions massives de diplomates russes à travers l’Europe et les États-Unis en réponse à l’empoisonnement de Sergueï Skripal et de sa fille, la Russie a annoncé jeudi 29 mars l’expulsion de  60 diplomates américains et la fermeture du consulat des États-Unis à Saint-Pétersbourg d’ici au 31 mars.

Les mesures prises par Moscou « incluent l’expulsion du même nombre de diplomates et le retrait de l’accréditation du consulat général des États-Unis à Saint-Pétersbourg », dans le nord-ouest de la Russie, a déclaré le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov lors d’une conférence de presse.

Le département d’État américain a qualifié d' »injustifiées » ces expulsions et a affirmé se réserver le droit de riposter.

Sur les 60 diplomates américains expulsés par la Russie, 58 sont des employés de l’ambassade des États-Unis à Moscou et deux du consulat général des États-Unis à Ekaterinbourg (Oural), a précisé le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué. Ces personnes « ont été déclarées ‘persona non grata’ pour leurs activités incompatibles avec leur statut diplomatique. Elles doivent quitter le territoire russe d’ici le 5 avril 2018 », selon le communiqué.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *