Affaire Skripal : plusieurs pays de l’UE prêts à expulser des diplomates russes

Le Kremlin dit « regretter » la décision européenne, assurant que « la Russie n’a absolument rien à voir » avec l’empoisonnement d’un ancien agent russe et de sa fille en Angleterre, début mars.

Plusieurs pays de l’UE ont indiqué, vendredi 23 mars à Bruxelles, qu’ils pourraient prendre dans les prochains jours des mesures nationales visant la Russie, comme des expulsions de diplomates, en réaction à l’empoisonnement de l’ancien espion russe Sergueï Skripal sur le sol britannique.

La Lituanie, l’Irlande, la République tchèque et le Danemark font partie des pays qui se sont dits prêts à prendre des mesures supplémentaires, après que l’UE a apporté jeudi son soutien au Royaume-Uni et décidé de rappeler son ambassadeur en Russie pour des « consultations ».

« Nous regrettons la décision européenne »

La France, qui a contribué à durcir le ton des Européens face à Moscou, s’est également déclarée jeudi prête à « de possibles mesures, décidées sur base nationale, en concertation avec d’autres pays européens », selon l’Élysée. Le Kremlin a déclaré, vendredi, « regretter » la décision européenne, assurant que « la Russie n’a absolument rien à voir avec l’affaire Skripal ».

Londres a expulsé 23 diplomates russes, présentés comme des agents du renseignement « non déclarés », pour sanctionner Moscou, et a annoncé qu’aucun membre du gouvernement ne se rendrait en Russie pour suivre les rencontres de la Coupe du monde de football en juin et juillet.

© Fournis par Francetv info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *