Aliou Cissé coach des Lions « Je ne veux pas me tromper sur les 23 joueurs que je dois amener au Mondial »

Casablanca : Le coach des lions Aliou Cissé est revenu sur le match nul concédé par son équipe face à la modeste formation de l’Ouzbékistan mais aussi sur le choix des joueurs. Pour le patron technique de la tanière ces matches servent à tester des joueurs car il ne veut se tromper sur les 23 qui doivent disputer le mondial   Comme vous l’avez constaté, on est en train d’expérimenter un nouveau système. Ce n’est pas un système figé. Beaucoup de personnes parlent de tactique mais je pense qu’il n’est pas figé. Le plus important, c’est l’animation. La tactique est un support sur lequel on se base en un moment donné pour constituer une équipe. Ça fait un bon bout de temps que ce système taraude mon esprit. L’année 2017 a été une année chargé om on n’a pas eu beaucoup de matchs amicaux. Ces matchs amicaux servent à ça. Dans le passé, le Sénégal avait joué avec ce système. Les joueurs alignés ont l’habitude de jouer comme ça soit en club ou en sélection. C’est une possibilité que je reconduise cette équipe-là. Je dis qu’il n’y a rien de figé. Là, ce sont des matchs amicaux. C’était une occasion pour moi de tester pour voir ce que ça donne et de tester aussi le comportement. Je suis vraiment content du rendement parce que les garçons se sont montrés concernés. Et ce n’est que seulement que le Sénégal pourra gagner un jour. Je ne crois pas au projet individuel parce que le football, c’est tout un ensemble que ce soit le staff technique, les joueurs, l’intendance et le staff médical. C’est ensemble que nous gagnerons.
Je suis satisfait de l’ensemble de mes joueurs.
Aujourd’hui, ce n’est pas une question individuelle. Je suis satisfait de l’ensemble de mes joueurs. J’ai toujours dit que la star de cette équipe-là, reste le groupe. Je continue à penser ainsi. Je continue à penser que le Sénégal doit continuer à jouer collectivement. Aujourd’hui, sur le point de la solidarité, du contenu et de l’état d’esprit, je pense que nous devons continuer dans ce sens-là. Nous allons à une compétition différente de la Coupe d’Afrique. Nous y allons avec une équipe jeune, inexpérimentée et c’est très important d’avoir de l’humilité et ne pas se prendre pour ce qu’on n’est pas. Je suis satisfait du rendement de l’ensemble de l’équipe. On a tendance à parler de l’individualité or c’est le collectif qui doit primer. Dans l’ensemble ça va.  On a eu 15 minutes difficiles et on a pris aussi un but sur hors-jeu. Mais, sur la première mi-temps, on a eu six occasions et c’est pareil pour la seconde période.
On a eu 15 minutes difficiles
J’ai convoqué 30 joueurs. La question, c’est à quoi ça sert de convoquer autant de joueurs si on sait qu’on ne va les regarder tous. C’était clair qu’on avait prévu pour qu’une équipe joue contre l’Ouzbékistan et une autre contre la Bosnie. Tout le monde veut avancer c’est pourquoi je dois regarder une autre équipe contre l’Ouzbékistan. Il y a des garçons qui, depuis plus de deux ans sont dans cette équipe mais ils n’ont jamais eu le temps de jouer. Je ne veux pas me tromper sur les 23 joueurs que je dois amener au Mondial. C’est dans cette optique là que nous sommes.
Nous allons nous améliorer
Dans la préparation et la conservation, on a été bon. En première période, on a eu quinze premières minutes difficiles parce que l’équipe adverse était à cinq au milieu de terrain. Il y a ensuite de l’intensité. On a plus trouvé un peu plus de largeur dans l’élaboration sur les phases offensives. Il faut aussi reconnaitre qu’il y a quelques déchets. Mais, nous y travaillerons pour que le jeu soit encore beaucoup plus fluide. Nous allons nous améliorer parce que, si on s’applique sur certaines phases de jeu, on y arrivera »

Auteur: Sport221.com