APRÈS LA CASSURE SUBIE : Le Ps continue sa remobilisation

Le Parti socialiste que dirige Ousmane Tanor Dieng, après la cassure subie avec l’exclusion de hauts responsables politiques, est train de recoller les morceaux, en remobilisant les militants par la vente des cartes. Hier, c’était au tour de la 4ème Coordination et de la 3ème Section de Baobab, dans le cadre de l’animation du Parti de sensibiliser ses militants. La saignée qu’a subie le Parti socialiste avec l’exclusion de hauts responsables, comme Barthélémy Diaz, Bamba Fall, Khalifa Sall et tant d’autres, est en train d’être maitrisée, au
niveau de la mouvance, avec la vente des cartes mise en oeuvre, dans le cadre de l’animation du Parti. Hier c’était le tour de la 4ème coordination et de la 3ème section de Baobab, du Parti socialiste (Ps), d’opérer dans la vente des cartes, à travers une grande mobilisation,
où les jeunes étaient bien représentés. Selon, Sidy Dieng, responsable politique au niveau de Baobab, « actuellement, le Parti a instruit les coordinations à faire de l’animation à la base et de vendre les cartes. Ce qui permettra de remobiliser les militants du Ps. La vente des cartes qui a été lancée par le Secrétaire général du Parti, Ousmane Tanor  Dieng, dira-t-il, le 4 février 2018, va permettre de « clore
définitivement » la page des exclus et d’ouvre une nouvelle étape de son histoire, celle des « perspectives politiques à court et moyen termes ». Sur les 300.000 cartes imprimées, le Ps a vendu la moitié depuis le début de l’opération. Cette vente est aussi couplée au recensement des militants. Le responsable politique de la 3ème Section de Baobab a fait part également ce rendez-vous est un moyen de sensibiliser davantage les militants à aller retirer leurs cartes d’électeurs. « Le retrait des cartes d’électeurs est très important pour la
survie de notre Parti, parce que sans les cartes, nous n’avons pas d’électeurs », a martelé M. Dieng. Revenant toujours sur l’exclusion de Barthélémy Diaz et compagnie, ce dernier de faire savoir que même si c’était un seul membre du Parti qui a été exclu, c’est regrettable. «
Nous ne l’avons pas souhaité, mais le Parti a ses règles que tout militant doit respecter », a-t-il déclaré. Avant d’insister : « Actuellement, on est train de remobiliser la base pour essayer de recoller la cassure ». Concernant le dialogue lancé par le chef de l’État Macky Sall,
après le vote de la loi sur le parrainage à la classe politique, ce dernier de préciser : « Le président de la République a toujours appelé au dialogue, même si dialoguer c’est entre deux personnes. Si une partie dit qu’elle n’a confiance à l’appel du chef de l’État, on ne va jamais
dialoguer ». Selon lui toujours, il n’est pas trop tard de mieux faire, même si dira-t-il, « la majorité sert à quelque chose ».

Directionfo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *