Arrestation Barth : « Le pouvoir cherche à intimider les gens »

Me El Hadj Diouf, avocat de Barthélémy Dias, a vivement condamné l’arrestation de son client. Qu’il assimile à une tentative d’intimidation de la justice.

Pour lui, en arrêtant le maire de Mermoz Sacré-Cœur, « Le pouvoir cherche à museler les opposants, à intimider les populations pour que personne ne manifeste contre la condamnation du député-maire Khalifa Sall. Mais aussi, pour que personne ne manifeste contre le dessein diabolique du pouvoir de faire voter la loi sur les parrainages qui constitue un recul démocratique pour le Sénégal ».

« Il y a des non-dits. On veut intimider les populations. Parce que, le gouvernement veut aller vers un forcing. Le premier forcing, c’est la condamnation de Khalifa Ababacar Sall, maire de Dakar. Le deuxième, que les populations ne vont pas accepter, c’est le vote par la majorité mécanique de Macky Sall, à l’Assemblée nationale, de la loi sur les parrainages  à la présidentielle. Cela, le peuple n’est pas prêt à l’accepter. Le peuple rejette ce projet de loi diabolique », souligne l’avocat.

À l’en croire, c’est « pour empêcher le peuple de descendre dans les rues et de manifester son mécontentement, (que) le procureur de République a décidé d’arrêter Barthélémy Dias pour un effet pédagogique, pour les intimider. Cela ne passera pas. Force restera au peuple », clame l’ancien député.

Barthélémy Dias a été arrêté vendredi pour outrage à magistrat et appel à insurrection.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *