Assemblée nationale: Aïssata Tall Sall « C’est la première fois que je vois une loi qui… »

Me Aissata Tall Sall s’est employée à discréditer le projet de loi portant révision du Code électoral, mais aussi, celle relative au parrainage. La parlementaire qui participe aux débats concernant le texte présenté par Ali Ngouille Ndiaye se veut clair, cette loi se repose sur une hypothèse. Ce qui est, selon elle, du jamais vu.

Il est question de pouvoir débattre parce que l’Assemblé est un lieu de débat. M. le ministre de l’Intérieur, vous direz au Garde des Sceaux que quand il est venu nous donner son exposé des motifs écrit et oral, aucun des motifs qu’il a exposés ne tenaient la route.

Il nous a dit qu’il faut instaurer le parrainage pour l’égalité entre les candidats. Pourquoi instaurer une égalité alors que la Constitution a instauré une inégalité ?. Ce n’est pas normal. Donc, cet argument ne peut pas justifier les raisons de la loi sur le parrainage. Vous êtes tenu de le lui dire parce que vous êtes un gouvernement un et indivisible.

Il faut rationaliser parce qu’il y en a trop. Où sont les candidats ? C’est la première fois que je vois, et j’en suis à ma 7eme année de mandature, une loi qui se fonde sur une hypothèse. Si vous voulez limiter les partis politiques, il faut appliquer la loi. Le débat doit être sérieux. S’il est sérieux on s’écoute ».