Assemblée nationale : L’intervention de Moustapha Guirassy

Lors de l’examen du projet de loi modifiant le Code électoral, Moustapha Guirassy, député non inscrit, a pris la parole. Voici son intervention.

« La démocratie a mal ailleurs. Le mal du peuple, le mal de la démocratie sénégalaise, le mal du processus électoral c’est justement lorsque, après une élection législative lourdement entachée, on ne puisse pas avoir l’humilité de présenter des excuses au peuple sénégalais et partagé l’évaluation qui a été faite.

Le mal du processus électoral c’est lorsqu’on a peur de l’insécurité face à des terroristes, face aux multinationales. La démocratie a mal parce que la question du financement des partis politiques n’a pas été abordée.

La question du plafonnement des fonds alloués à la campagne électorale est fondamentale. Le peuple a très mal lorsqu’il y a l’achat de conscience, lorsqu’avec des moulins, avec des financements on est en mesure d’introduire des distorsions extraordinaires. »