Attaque chimique en Syrie : les États-Unis promettent de répondre « avec force »

Suite à l’attaque présumée chimique à Douma, Washington à fait planer, lundi, la menace d’une action militaire en Syrie, s’adressant notamment à Moscou. Le Kremlin a mis en garde contre « de graves conséquences » en cas de frappes occidentales.

Le ton se durcit du côté de Washington, suite à une attaque présumée chimique en Syrie. Lundi 9 avril dans la soirée, le président Donald Trump a promis que des « décisions majeures » étaient imminentes sur une possible action militaire américaine en Syrie. Elles pourraient être prises « ce soir ou très bientôt », a-t-il précisé, ajoutant que la réponse serait « forte », « énergique » et viserait à faire « payer » Bachar al-Assad et ses alliés.

Le président américain a par ailleurs eu un nouvel entretien téléphonique avec son homologue français Emmanuel Macron, pour la deuxième fois en deux jours, les deux hommes souhaitant « une réaction ferme » de la communauté internationale, a annoncé l’Élysée dans la nuit de lundi à mardi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *