Attaques contre Aly Ngouye – Macky  concocte un réaménagement ministériel

Les attaques répétitives de l’opposition contre le ministre de l’intérieur, Aly Ngouye  Ndiaye ne laissent par de marbre le Président Sall  dont on apprend qu’il a concocté un plan pour  mettre un terme aux critiques. Ainsi à la place du ministère de l’intérieur  et de la sécurité  publique, via sa Direction générale des élections, Macky concocte un plan de mise en place d’un ministère  chargé des élections.

Par Ndiogou Cissé

 

La  présidentielle de 2019 devrait  être organisée par un ministère  chargé des élections. Avec la levée de bouclier de l’opposition au  régime de Macky Sall appuyée par  des membres de  la société civile, l’option de la mise en place d’un ministère chargé des élections est sérieusement envisagé  par le Président Sall. La création de ce ministère, nous fait on  savoir , est à bonne étude et devrait aboutir sous peu à un réaménagement ministériel. Mais,  cette solution, faut il le remarquer pourrait ne pas être suffisante   pour mettre un terme aux critiques  de l’organisation  des élections par le ministère de l’intérieu.  Car entre un ministère chargé des élections et une Direction  générale des élections, la différence pourrait ne pas convenir à l’opposition qui réclame un arbitre des élections neutres. En tout cas, pour ce qui du ministère  chargé des élections à mettre en place, des noms sont pressentis pour le diriger. Si parmi ceux-ci, certains sont inconnus en politiques, d’autres en revanche, appartiennent  à des chapelles ou ont eu à appartenir à des partis politiques. Quoi qu’il en soit, si un tel ministère viendrait à voir le jour en cette période pré élection  présidentielle agitée, ça calmerait les ardeurs de l’opposition qui pense qu’avec Aly Ngouye comme organisateur des élections, le pouvoir a concocté un plan pour le remporter au 1 er tour. Au Sénégal, c’est le décret n° 2003-292 du 8 mai 2003 portant organisation du Ministère de l’Intérieur qui  donne à ce département la prérogatives d’organiser les élections : présidentielle, législatives et locales. Depuis la création de la Direction générale des élections en 1997, le décret portant organisation du Ministère de l’Intérieur, n’a pas subi de modifications. -Il a fallu la vérification de la gestion des crédits des élections législatives du 24 Mai 1998 par l’Inspection générale d’Etat pour prescrire la modification qui soustrait la Direction générale des élections des compétences du Directeur de l’administration générale de l’equipement (DAGE) en matière de gestion des crédits budgétaires. Actuellement, c’est le Directeur général des élections qui est administrateur de tous les crédits destinés à l’accomplissement des missions de la Direction générale des élections.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *