Bac 2018: Les instituteurs menacent de boycotter la surveillance pour non paiement…

Les instituteurs du département de Fatick, affiliés au Syndicats des Enseignants Libres du Sénégal (Sels) mobilisés pour surveiller disent en avoir assez d’attendre. Ils réclament le paiement de leurs indemnités de surveillance du baccalauréat de l’année dernière et menacent de boycotter le baccalauréat si toutefois le paiement n’est pas fait.

« Bientôt le Bac 2018, on a surveillé le Bac 2017, mais jusqu’à présent les indemnités liées au déplacement ne sont pas payées. Et l’accord qui a été signé avec le gouvernement comme quoi que ses indemnités seraient payées avant le 30 du mois de Novembre l’année n’a pas été respecté », déclare Abdoulaye Diouf, leur porte-parole et coordonnateur du Sels dans le département

Ces enseignants disent être victime d’un manque de considération du fait que leurs collègues du moyen secondaire ont été déjà payés.

« C’est parce que c’est les enseignants du moyen secondaire qui assurent la correction et c’est ceux de l’élémentaire qui assurent la surveillance. Donc, il y a une discrimination qui est faite parce que l’indemnité liée à la correction est déjà payée, mais celle liée à la surveillance ne l’est toujours et ceci jusqu’au moment où nous vous parlons. Et nous dénonçons jusqu’à la dernière énergie cette attitude », poursuit, le porte-parole

« En tant qu’organisation syndicale, si le paiement n’est pas effectué, nous demandons aux enseignants de boycotter la surveillance du Bac 2018. A chaque fois, on voit que les instituteurs sont laissés en rade. Ils faut qu’ils crient pour qu’on leur paye leur dû », finit-il par indiquer au nom des enseignants.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *