Changement de présidence à Cuba : portrait en six chiffres d’un pays encore sous embargo

Pour la première fois depuis six décennies, les députés cubains vont élire, jeudi 19 avril, un président qui ne sera pas de la famille Castro, Miguel Diaz-Canel. Après dix ans de mandat – faisant suite aux quarante-neuf ans de pouvoir de son frère Fidel –, Raul Castro sera remplacé par un président élu par les trente et un membres du Conseil d’Etat.

Minée par cinquante-six ans d’embargo économique, commercial et financier des Etats-Unis et par la chute de l’URSS, en 1991, l’économie cubaine se caractérise par de nombreuses pénuries et par des salaires très bas. Son système de santé et ses écoles comptent pourtant parmi les meilleurs au monde. Portrait en six chiffres d’un pays encore sous embargo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *