Corée du Nord : la dénucléarisation, arme diplomatique de Kim Jong-un

Kim Jong-un se serait « engagé à la dénucléarisation », lors de sa visite en Chine. Une vieille rengaine de la diplomatie nord-coréenne remise au goût du jour par le leader actuel pour assouvir son besoin de reconnaissance internationale.

Annonce choc ? À l’issue de la visite surprise de Kim Jong-un en Chine, Pékin a déclaré, mercredi 28 mars, que le leader nord-coréen s’était “engagé à la dénucléarisation”.

Une telle prise de position de la part de Pyongyang ressemble à un virage à 180 degrés par rapport à l’attachement manifesté par Kim Jong-un pour son programme nucléaire. En novembre 2017, la Corée du Nord procédait en effet à un essai de missile balistique intercontinental capable, en théorie, de frapper le sol nord-américain.