En quelques mots, Donald Trump fait perdre 50 milliards de dollars à Amazon

Amazon a chuté de 7,4% mercredi en séance à la Bourse de New York, soit plus de 50 milliards de dollars de pertes, après que Donald Trump aurait indiqué qu’il voulait freiner le groupe aux États-Unis. Le président américain a parlé de changer le traitement fiscal d’Amazon parce qu’il s’inquiète de voir les petits commerçants disparaître, a rapporté le site Internet Axios.

Le titre est un peu remonté en fin d’après-midi alors qu’un responsable de la Maison-Blanche a déclaré qu’il ne connaissait pas de changements de politique spécifiques liés à Amazon pour le moment, ajoutant qu’il était toujours en train d’examiner différentes options sur un éventail de questions politiques. Toutefois, le groupe perdait toujours 5% à 19h.

Outre les suspicions du président concernant l’impact d’Amazon sur la destruction d’emplois, Donald Trump estime que l’entreprise bénéficie de largesses fiscales accordées par l’État. Tout cela sans toutefois apporter de preuve. Rappelons que le PDG du distributeur, Jeff Bezos, possède le Washington Post, que Trump a souvent critiqué.

«Si le Capitole veut la peau de Facebook, le président Trump n’en a rien à faire, écrit Axios qui assure tirer son information de cinq sources différentes. Il veut s’attaquer à un autre géant des technologies: Amazon. Il est complètement obsédé par Amazon.» Selon une autre source citée par Axios, «il s’est demandé à voix haute s’il y avait un moyen d’attaquer Amazon avec la loi antitrust ou sur la concurrence.» Une interrogation qui, dans l’immédiat, coûte cher à Jeff Bezos…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *