Gestion d’une crise frontalière

L’Organisation internationale pour les migrations (Oim) va simuler la gestion d’une crise entrainant un déplacement massif de populations à la frontière, à Podor. Le but de cette opération est de préparer les participants à réagir face à une situation de crise à la frontière, en renforçant la coopération et la communication notamment entre les communautés frontalières, les autorités administratives, les forces de sécurité ainsi que les services de santé et de secours. Selon l’organisation onusienne, l’engagement actif des communautés frontalières dans la gestion humanitaire et sécuritaire est essentiel et permet de renforcer la capacité de réaction des forces de sécurité et des services de secours et de santé, engagées dans les opérations de gestion de crise. Ainsi, plus 500 personnes seront mobilisées pour assurer la bonne réussite de cet exercice.

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *