Grèce: le corps du pilote qui s’est écrasé découvert par des pêcheurs

Le corps du pilote de chasse grec dont l’avion s’est écrasé jeudi en mer Égée, au retour d’une mission d’interception de chasseurs turcs, a été retrouvé par des pêcheurs, a annoncé ce vendredi la télévision publique ERT.

Trois jours de deuil

Miltos Hatziyiannakis, le maire de l’île de Skyros, proche du crash de l’avion, a indiqué que des marins sur un bateau de pêche ont découvert jeudi le corps du pilote et « les débris de l’avion ».

L’armée grecque observe trois jours de deuil à la suite de cet accident, qui a coûté la vie au pilote Georgios Baltadoros, 34 ans, père de deux enfants.

« Renforcer le dialogue »

Son Mirage-2005 avait disparu près de Skyros où il devait se poser au retour d’une mission consistant à intercepter des avions turcs qui seraient entrés dans l’espace aérien revendiqué par la Grèce, des incidents qui arrivent très régulièrement mais se déroulent la plupart du temps sans dommages.

Il n’y avait d’ailleurs plus d’avion turc quand l’avion piloté par Georgios Baltadoros, et un autre appareil, sont arrivés sur zone, a relevé le gouvernement grec.

Le Premier ministre turc Binali Yildirim a appelé au téléphone son homologue grec Alexis Tsipras après cet accident, et lui a présenté ses condoléances. Les deux hommes se sont engagés à « renforcer le dialogue » entre leurs deux pays, alliés au sein de l’OTAN mais en fréquente bisbille.

Vives tensions

Les accusations de violation de l’espace aérien grec sont récurrentes, et les deux pays se disputent aussi quelques îlets inhabités de la mer Égée. Cette semaine, les Grecs ont déclenché des tirs de sommation quand un hélicoptère turc s’est approché de la petite île de Ro, à la frontière de la Grèce en mer Égée.

La tension est montée d’un cran depuis que la justice grecque a refusé d’extrader huit militaires turcs arrivés à bord d’un hélicoptère au lendemain du coup d’État manqué de juillet 2016.

Début mars, la Turquie a arrêté, et détient toujours, deux soldats grecs qui avaient traversé la frontière, égarés dans le brouillard selon la Grèce.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *