Grève générale au Nicaragua: au moins deux morts

Deux personnes ont été tuées et des dizaines blessées vendredi 13 juillet dans des violences à Masaya, la ville la plus rebelle de Nicaragua, tandis que le président Daniel Ortega lançait un appel public à la paix dans son pays, victime depuis trois mois de la répression gouvernementale des protestations.

No compatible source was found for this video.

Deux personnes, un policier et un manifestant, ont été tuées vendredi dans un quartier du sud de Masaya, à une trentaine de kilomètres au sud de la capitale. Les violences ont débuté lorsque des partisans pro-Ortega ont « tiré avec des armes de gros calibre », raconte, Alvaro Leiva, un responsable de l’Association nicaraguayenne des droits de l’homme (ANPDH).

Ce 13 juillet, deux journées d’actions distinctes se sont croisées au Nicaragua : en réponse à une grève générale de 24h décrétée par l’opposition paralysant le pays, le président Ortega a mobilisé ses partisans pour marcher sur Masaya.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *