Idrissa Seck déclare : « Macky a violé 3 fois la constitution » !

Avec la manière dont le projet de loi sur le parrainage a été adoptée, Idrissa Seck estime que la République s’est effondrée et par conséquent l’opposition ne peut plus recourir, «ni au pouvoir Législatif, ni au Judicaire qui se sont prosternés devant l’Exécutif». Par conséquent, le leader de Rewmi demande aux leaders de l’opposition et de la société civile de pour prendre une initiative en direction de la Cedeao pour attaquer cette loi. Il promet de donner les modalités pratiques et l’angle d’attaque qu’il faudra adopter. Auraparant, il a soutenu depuis sa cellule que le président Macky Sall est un triple violeur constitutionnel car le mode d’élection et la durée du mandat du président de la République ne peuvent faire l’objet de révision selon l’article 103 de la Constitution. Et le même article, dit-il, ne peut faire l’objet de modification. La troisième, selon lui, c’est la violation du droit à la marche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *