Incompétence du Conseil constitutionnel : Abdoulaye Tine saisit l’Onu et la Cedeao

La réaction de Me Abdoulaye Tine, leader de l’Union sociale libérale (Usl) et candidat à la présidentielle de 2019, ne s’est pas faite attendre après que le Conseil constitutionnel s’est déclaré incompétent pour juger de la constitutionnalité de la loi sur le parrainage, votée le 19 avril 2018.

L’avocat ne compte pas baisser les bras face à cette décision d’incompétence de la haute juridiction du pays. Dans un communiqué parvenu à Seneweb, il a décidé d’attaquer la loi devant le Comité de l’Onu (Organisation des Nations Unies : Ndlr) sur les droits civils et politiques et la Cour de justice de la Cedeao (Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest : Ndlr).

Selon Me Abdoulaye Tine, cette décision d’incompétence du Conseil constitutionnel ouvre désormais la voie à l’opposition politique sénégalaise de saisir le Comité de l’Onu sur les droits civils et politiques. Parce que, pour que la requête soit recevable devant cette instance onusienne, il fallait préalablement avoir épuisé les voies de recours internes.

Dans le document, l’Usl rappelle qu’elle est plus que jamais déterminée à lutter contre cette loi qu’«elle juge non conforme aux intérêts de la démocratie».
Auteur : Cheikhou Aïdara