La station spatiale chinoise a achevé sa course dans le Pacifique sud, non loin du Chili

Après deux années de vol incontrôlé en orbite, la station spatiale chinoise Tiangong-1 est rentrée dans l’atmosphère terrestre ce lundi vers 01 h 15, heure de Paris, puis s’est « globalement » désintégrée au-dessus du Pacifique Sud, selon l’administration spatiale chinoise. Des morceaux sont tombés non loin des côtes chiliennes.

La station spatiale chinoise Tiangong-1 a été « globalement détruite » lors de sa rentrée dans l’atmosphère lundi vers 01 h 15 (heure de Paris) au-dessus du Pacifique sud, a annoncé le CMSEO, le bureau chinois chargé de la conception des vols spatiaux habités.

L’engin, en vol incontrôlé depuis 2016, a fait son retour dans l’atmosphère un peu plus tôt que prévu : le CMSEO avait annoncé auparavant que la rentrée vers la Terre s’effectuerait autour de 01 h 42 (heure de Paris), ce qui l’aurait située au-dessus de l’Atlantique sud, au large de Sao Paulo.