L’APR à Karim Wade : « Point de quêtes populaires pour rembourser ce qui est dû à la nation »

L’alliance pour la République (APR) est sortie de son mutisme pour répondre à Karim Wade suite à sa sortie, s’attaquant à Macky Sall et à son régime, le jour de la Korité. À travers une déclaration rendue publique, l’APR a rappelé à Karim la gestion « calamiteuse » de la famille Wade.

« Si Karim Wade semble oublier la gestion calamiteuse de la famille Wade avec leurs projets de lois scélérates portant notamment sur la dévolution monarchique du pouvoir, la violence et les morts ayant jonché le parcours politique du père avec les affaires Me Séye, celle des policiers massacrés en 1994 sur le Bouvard du Centenaire, les dizaines de victimes du ticket présidentiel de 2011, le meurtre de l’étudiant Balla Gaye, etc., avec les marteaux imposés aux honnêtes citoyens, le Peuple sénégalais, quant à lui, n’a rien oublié », affirme l’APR.

Poursuivant la déclaration, il ajoute : « Aujourd’hui, le père depuis Versailles, et le fils, depuis Doha, rongés par l’amertume et la jalousie, cette émotion primaire qui exprime l’angoisse, la peur du lendemain et l’insécurité, n’ont qu’à s’en prendre à eux-mêmes et épargner le Sénégal, notre pays, et les Sénégalais, préoccupés que nous sommes collectivement par l’émergence économique et le progrès social de notre nation ».

Rappelant à Karim Wade, l’APR tonne : « Après douze années de présence de son père à la tête de l’Etat du Sénégal, Karim Wade semble découvrir aujourd’hui les bienfaits de l’éthique en politique et la force d’une justice impartiale. A-t-il déjà oublié les mallettes d’euros et de dollars, offerts par le président de la République du Sénégal au Représentant résident du FMI au Sénégal, un certain Alex Segura, pour le corrompre et l’amener à valider les agrégats macro-économiques trafiqués du pays, en pleine décadence, en son temps ? »

Et de conclure : «Loin du Sénégal, après la grâce accordée pour des raisons humanitaires, à la demande de sa famille (la demande écrite de l’Emir du Qatar, adressée au Président Macky Sall au nom de la famille Wade, est encore disponible.), Karim s’enferme dans des certitudes dont lui seul détient le secret. Si ce n’est pas du bluff, ça y ressemble». Selon eux, depuis le départ du pouvoir de son père, le Sénégal a bien changé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *