Le corps humain pourrait compter en réalité un 80e organe

En utilisant une nouvelle façon de visualiser notre anatomie, des scientifiques américains ont découvert une nouvelle structure dans le corps humain qui pourrait être considérée comme un 80e organe à part entière, rapporte The Independent.

La découverte, publiée dans la revue Scientific Reports, pourrait améliorer la compréhension du fonctionnement des organes et tissus du corps humain et révéler des mécanismes jusqu’alors totalement inconnus, à l’origine de la propagation de certaines maladies comme le cancer.

Les scientifiques savaient déjà qu’une couche de tissu se trouve juste au-dessous de la peau et tapisse les poumons, les voies digestives et urinaires et une grande partie du système circulatoire. Mais ce tissu était considéré comme compact. Or, cette étude révèle en fait qu’il s’agit d’un vaste système interconnecté de compartiments remplis de liquide qui s’étend à travers tout le corps.

Cette structure est « interstitielle », c’est-à-dire située entre les tissus humains, ce qui lui a valu d’être surnommée « l’interstitium ». Cependant, ceci reste pour l’heure une distinction non officielle: pour qu’une partie du corps devienne officiellement un organe, un consensus doit d’abord se développer autour de l’idée à mesure que d’autres chercheurs l’étudient, a expliqué au site LiveScience le docteur Neil Theise, un des médecins à l’origine de la découverte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *