Le Premier ministre Shinzo Abe a demandé au CIO de reporter d’un an les JO de Tokyo

Le Japon a proposé un report d’un an des Jeux olympiques d’été de Tokyo 2020 en raison de la pandémie de coronavirus. Le Comité international olympique (CIO) a accepté cette option, a annoncé mardi le Premier ministre japonais Shinzo Abe.

En raison de la pandémie de coronavirus, le Premier ministre japonais Shinzo Abe a annoncé, mardi 24 mars, lors d’une conférence de presse, avoir demandé au Comité international olympique (CIO) de reporter d’un an les Jeux olympiques, au plus tard pendant l’été 2021.  Les JO devaient initialement avoir lieu cet été à Tokyo du 24 juillet au 9 août.

Shinzo Abe a précisé que le CIO avait pleinement accepté cette demande:  « J’ai proposé de les reporter d’environ un an et le président du Comité international olympique (Thomas) Bach a accepté à 100% ».

Une première en temps de paix

S’il est officiellement approuvé par le CIO, ce report sera une première pour des JO de l’ère moderne en temps de paix. Auparavant seuls les deux conflits mondiaux du 20e siècle avaient entraîné le report technique puis l’annulation d’olympiades.

C’est un énorme coup dur pour la ville de Tokyo et le Japon, qui se préparaient minutieusement depuis des années à accueillir le plus grand évènement sportif de la planète, suivis des Paralympiques du 25 août au 6 septembre.

Les autorités japonaises et le CIO ont été longtemps réticents à envisager officiellement de modifier le calendrier des JO. Mais la pression d’athlètes, puis de fédérations sportives nationales et internationales, devenait de jour en jour plus forte avec la propagation inexorable du coronavirus, apparu en Chine fin 2019 et qui sévit désormais massivement ailleurs dans le monde, notamment en Europe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *