Les États-Unis suspendent leur aide humanitaire au Kosovo

La pression américaine a fortement augmenté sur le gouvernement du Premier ministre Albin Kurti, au Kosovo. Depuis plus d’un an, Européens et Américains demandent au Kosovo de lever les sanctions économiques imposées unilatéralement à la Serbie, alors que le nouveau Premier ministre kosovar, favorable aux sanctions, refuse pour l’instant de plier.

Une agence gouvernementale américaine, la Millenium Challenge Corporation, a suspendu une aide au développement de 49 millions de dollars pour le Kosovo. Motif : le refus kosovar de lever les sanctions économiques contre la Serbie. C’est la première fois que les États-Unis, alliés historiques du Kosovo, suspendent une aide à destination de ce pays très pauvre.

Quelques heures plus tôt, le Premier ministre Albin Kurti refusait de lever les sanctions, en raison disait-il de désaccords de la coalition gouvernementale. Il s’agissait visiblement la déclaration de trop de Washington, qui tente par tous les moyens de relancer les pourparlers entre la Serbie et le Kosovo.

Depuis le début de la semaine, la pression a fortement augmenté sur le Premier ministre kosovar. Ainsi, le partenaire de coalition d’Albin Kurti, la LDK, avait menacé le 10 mars de faire tomber le gouvernement si les sanctions n’étaient pas levées, alors que le sénateur américain David Perdue demandait le retrait des troupes américaines. Pour l’instant, Albin Kurti refuse le retour des produits serbes dans les magasins au Kosovo. Pas sûr qu’il puisse résister longtemps à la pression de Washington.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *