Niasse, le Président du Cap-Vert et le bon voisinnage

L’Assemblée nationale  a reçu, en séance solennelle, ce jeudi, 26 avril 2018, M. Jorge Carlos De Almeida Fonseca, Président de la République du Cap-Vert. Une occasion pour Moustapha Niasse, de rappelle le bon voisinage entre les deux Etat.

« Je voudrais tout d’abord, au nom de l’Assemblée nationale du Sénégal et en mon nom propre, vous souhaiter la bienvenue, en cet hémicycle, symbole de la deuxième Institution de l’Etat du Sénégal, creuset de volontés contradictoires mais unies au service de l’idéal pérenne, qui privilégie avant tout le développement concerté dans l’harmonie et la paix des cœurs », a déclaré le président de l’Assemblée nationale.

Il ajoute : « Un bref regard sur votre parcours particulièrement riche, laisse apparaître, à souhait, les qualités exceptionnelles du Combattant de la liberté ».

Pour Moustapha Niasse, « l’art de vivre en commun est souvent pensé, à travers des dictons et des proverbes dans nos cultures respectives. Dans nos sociétés, il est couramment admis que le voisin est plus proche de nous que nos parents, parce que dans les situations d’urgence, c’est lui qui nous vient en aide, le premier ».

Selon le président Niasse, c’est précisément l’histoire et le partage du même espace géographique qui ont favorisé une vieille immigration Cap-Verdienne au Sénégal, bien avant l’ère des indépendances.

À en croire le parlementaire, « hier et ailleurs, la rencontre des cultures se déroulait souvent sous l’imperium de la confrontation que Samuel Huntington appelle, peut-être abusivement, le choc des civilisations. Aujourd’hui, c’est en symbiose que les deux cultures dialoguent, en produisant, par endroits, notamment dans le Sud du Sénégal, une résultante qui est devenue l’expression achevée du métissage culturel ».

pressafrik

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *