« On a comme l’impression que les centrales sont un peu absentes » dit Mamadou L. Dianté

Aujourd’hui, c’est la journée dédiée aux travailleurs du monde entier. Mamadou Lamine Dianté, syndicaliste joint au téléphone, est revenu sur la marche des syndicats au Sénégal.

«On a comme l’impression que les Centrales sont un peu absentes ou en tout cas amorphes, ce qui fait que tout se passe comme si les syndicats sont laissés à eux-mêmes. Les luttes syndicales, quelque soit le secteur d’activité, ont tendance à durer dans le temps, de façon totalement anormale» a expliqué l’ancien coordinateur du Grand Cadre.

Selon Pressafrik l’ancien patron du Grand cadre est revenu sur les conséquences néfastes de cette situation de grèves « parce que si les syndicats sont affiliés à des centrales normalement leurs luttes ne doivent pas laisser indifférentes ses dirigeant », a déploré Mamadou Lamine Dianté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *