Rennes: Avec son atelier, Google veut vous former gratuitement au numérique

Le géant américain ouvre samedi un espace d’ateliers et de conférences dans la capitale bretonne…

Former tout le monde au numérique. Rien que ça. En ouvrant samedi à Rennes son atelier numérique, le premier en France, Google affiche clairement ses ambitions. Avec 50.000 emplois à pourvoir dans l’Hexagone, le numérique ne manque pas de débouchés. Mais encore faut-il maîtriser les logiciels et les outils adéquats. Le géant américain a donc décidé de s’impliquer dans la formation des futurs salariés.

Depuis 2012, Google a déjà sillonné la France en formant près de 230.000 professionnels, demandeurs d’emploi ou étudiants au numérique. Il ouvre cette fois un espace physique de 200 m² en plein centre-ville de Rennes avec une dizaine de personnes qui seront chargées d’animer les lieux du lundi au samedi. « L’atelier numérique se veut un espace d’apprentissage et d’échange », indique Sébastien Missoffe, directeur général de Google France.

Quatre ateliers pour former 100.000 personnes par an

Ouvert à tous et gratuit, l’atelier numériqueproposera tous les jours des ateliers ciblés pour les professionnels ou le grand public ou des conférences avec des acteurs locaux. Le mercredi après-midi et le samedi, la priorité sera donnée aux familles afin de sensibiliser notamment les parents à la protection des données ou apprendre aux enfants à coder. Google en profitera au passage pour vanter ses innovations et ses solutions maison, mais pas seulement. « Les formations ne porteront pas uniquement sur des produits Google », se défend Sébastien Missoffe.

Dans un petit espace dédié, des jeunes pousses locales pourront ainsi présenter leurs innovations au public. Une vingtaine de partenaires seront également chargés d’animer les ateliers ou les conférences, comme la Chambre de commerce et d’industrie, l’agence de web marketing rennaise Mediaveille ou l’association Génération Numérique. Après Rennes, Google ouvrira d’ici la fin de l’année trois autres ateliers numériques en France, sans que l’on sache encore les villes d’implantation. Sur ces quatre lieux, le géant américain envisage de « former 100.000 personnes par an ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *