Respect des lois par le régime: Clrédor Sene porte le combat

La journée d’hier n’a pas été de tout repos pour les membres de l’opposition. En effet, comme promis, ils sont tous sortis dans, pratiquement, toutes les régions du Sénégal, pour dénoncer le projet de loi sur le parrainage. Ils ont ainsi dénoncé avec la dernière énergie ce qu’ils appellent un forcing.

Clédor Sène qui était de la partie a déploré le fait que le régime de Macky Sall ait voté cette loi envers et contre tous: « On nous  a remis 30 ans en arrière en remettant en cause des acquis conquis depuis 1988 notamment le code électoral. Je croyais que le Sénégal était définitivement à l’abri de ces conflits près-électoraux et malheureusement voilà où nous en sommes », a-t-il déploré.

Le patron du mouvement citoyen  « Clair Vision / Guindi Askan Wi de dénoncer cette attitude des tenants du pouvoir qui, selon lui, n’honore pas le Sénégal: « ce n’est pas une bonne image de notre démocratie, c’est un grand recul démocratique et ce n’est pas une bonne image pour le Sénégal parce que nous voulons nous offrir une vitrine démocratique dans l’Afrique  et cette vitrine est asse craquelée comme ça par ces mesures anti démocratiques que sont le tripatouillage de la Constitution et du Code électoral, uniquement pour un seul candidat et c’est déplorable », a-t-il soutenu.

Clédor Sene se veut clair, ils vont continuer le combat malgré le vote de la loi sur le parrainage: « la contestation va continuer parce qu’il ;ne faut pas accepter que le fait est accompli, il se pose même un problème d’applicabilité de la loi et donc, le combat va continuer »; a-t-il dit.

Avant de conclure, il a tenu à préciser qu’ils ne se laisseront pas intimider et se battront pour l’intérêt du Sénégal:« aujourd’hui, c’est le point de départ d’une contestation des règles du jeu électoral et ça jette l’opprobre et  le discrédit sur la future élection présidentielle qui va être très lourde de danger et de conséquence ».

xibaaru

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *