Scandale Cambridge Analytica : Facebook finit par reconnaître des erreurs

Dans la tourmente depuis quelques jours suite aux révélations sur la société Cambridge Analytica, le patron de Facebook a reconnu, mercredi, que le réseau social avait fait des erreurs dans la protection des données de ses utilisateurs.

Sa prise de parole était attendue depuis plusieurs jours. Le patron de Facebook Mark Zuckerberg a reconnu, mercredi 21 mars, des « erreurs » et promis de faire mieux après la révélation de l’utilisation indue de données personnelles de millions d’utilisateurs par la firme britannique Cambridge Analytica.

Facebook « fait des erreurs » et « il y a encore à faire » pour améliorer son service, a-t-il indiqué, se disant « responsable de ce qui se passe » sur Facebook et promettant de permettre aux usagers de mieux contrôler l’usage de leurs données personnelles.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *