Scandale Facebook : une perquisition en cours au siège londonien de Cambridge Analytica

La justice se mêle du scandale d’utilisation frauduleuse des données de 50 millions d’utilisateurs de Facebook par la firme britannique Cambridge Analytica. Vendredi 23 mars, le régulateur britannique chargé de la protection des données a mené une perquisition dans la soirée dans les bureaux londoniens de cette société spécialisée dans le marketing.

Dix-huit membres de l’Information Commissionner’s Office (ICO) ont pénétré en début de soirée dans le siège britannique de l’entreprise. Cette autorité indépendante chargée de protéger les données personnelles avait obtenu un peu plus tôt un mandat de perquisition délivré par un juge de la Haute Cour de Londres.

Cambridge Analytica est notamment accusé d’avoir fabriqué « l’arme de la guerre psychologique” de la campagne Trump, en s’emparant« d’une masse considérable de données sur Facebook, avant de les utiliser à des fins politiques », a expliqué Courrier International.Le 20 mars, la chaîne britannique Channel 4 avait par ailleurs dévoilé des images montrant,en caméra cachée, un dirigeant de Cambridge Analytica expliquant comment la firme faisait chanter les hommes politiques.

© Fournis par Francetv info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *