Serigne Mbaye Thiam veut réformer les écoles sénégalaises en Gambie

Saliou Ndiaye, l’ambassadeur du Sénégal en Gambie et la communauté éducative sénégalaise ont réservé un accueil chaleureux au ministre de l’Éducation qui s’est rendu à Banjul. Serigne Mbaye Thiam a effectué une visite de deux jours (21 et 22 juin 2018) dans les écoles et établissements sénégalais en Gambie. Une visite qui entre dans le cadre du premier jalon des engagements que le Président Macky Sall avait pris devant la communauté sénégalaise de Gambie, à l’occasion du conseil présidentiel du 13 mars dernier, avec son homologue Adama Barrow. Une rencontre au cours de laquelle, Macky Sall s’était engagé pour prendre en charge les écoles sénégalaises en Gambie.

Un plan d’actions sera élaboré
Ainsi, le ministre, à la tête d’une forte délégation, après avoir visité, tour à tour, l’école élémentaire de Tobacco-road de Banjul, l’école préscolaire et élémentaire de Kanifing et du Lycée, a fait savoir que son département ministériel va élaborer un plan d’actions. Un document sera proposé au gouvernement pour la prise en charge de « toutes les préoccupations » que l’ensemble des acteurs de l’éducation ont exprimé.

D’abord, il a annoncé, sans donner de date, que l’école élémentaire de Tovacco-road sera reconstruite et équiper entièrement. A cela, le ministre ajoute qu’un programme de réhabilitation, de modernisation et d’extension, à court, moyen et long terme, sera mis en place pour l’ensemble des autres établissements scolaires sénégalais de Gambie. Il a aussi annoncé l’équipement des laboratoires en matériels scientifiques, la construction et l’équipement de salles informatiques et celui des bibliothèques.

Et pour rassurer les et les autres de l’engagement du gouvernement, le ministre a offert un lot important de matériels scolaires, didactiques et sportifs aux responsables des écoles.

Le statut juridique, une priorité
Mais, la priorité pour Serigne Mbaye Thiam, est d’abord de régler la question du statut juridique de ces écoles. Afin qu’ils soient des écoles publiques d’enseignement du Sénégal, au même titre que celles qui sont dans le territoire sénégalais. Car, « c’est ce que permettra aux enseignants et au personnel d’avoir le statut qu’il faut. Mais également, aux élèves d’avoir un enseignement de qualité. Et permettre aux parents d’élèves sénégalais de ne pas payer pour l’éducation de leurs enfants. »

Plus d’une dizaine de nationalités regroupés
Ces écoles sénégalaises de Gambie reçoivent, en dehors des Sénégalais, plus d’une dizaine de nationalités. Des Gambiens, Des Ivoiriens, des Bissau-guinéens, des Mauritaniens, des Gabonais, des Ghanéens, des Français, des Maliens, etc. Ce qui montre, selon Serigne Mbaye Thiam que ces école « appartiennent à toute l’Afrique de l’Ouest. »

Le ministre a, par ailleurs, visité les locaux de l’ambassade du Sénégal en Gambie. Il a aussi rencontré son homologue gambien en charge de l’Éducation, Chandiana Cole.

Serigne Mbaye Thiam était accompagné de l’Inspectrice d’académie de Kaolack, Khadidiatou Diallo, et l’ensemble de son équipe. La visite a noté la présence des ambassadeurs de la Mauritanie et de la Guinée en Gambie, du représentant de la mairesse de la commune de Kanifing (région de Sérécounda), de l’ensemble du personnel éducatif sénégalais de Gambie, d’élèves et de parents d’élèves.